Quand le cinéma donne envie de changer le monde...

Mouvements sociaux et expressions citoyennes

L’« expression citoyenne » est d’abord une prise de parole, une expression à caractère public relative à la vie en société. La vidéo et le cinéma documentaire occupent une place de plus en plus importante au sein des différents types d’expression et de médias. Les films réunis ici s’affirment comme mémoire des mobilisations sociales, des engagements citoyens et de leurs aspirations à changer le monde.

  • 10 tactiques (pour transformer l'information en action), 2009

    Des acteurs des médias alternatifs du monde entier témoignent de leur démarche au service de la liberté d'expression et d'information.

  • 1994. La Marche contre le chômage, 1994

    1994 : Des groupes de marcheurs partent de toute la France pour se joindre à Paris. Des chômeurs et des Sans domicile, mais aussi des salariés solidaires. Avec cette marche commençait l’aventure d’un mouvement : AC ! (Agir ensemble contre le chômage).

  • Aventure nommée Brésil (Une), 2010

    Comment un pays grand comme deux fois l’Europe invente la démocratie participative : tout juste sorti de la dictature à la fin des années 1980, le Brésil adopte une constitution progressiste et tente de prendre à bras-le-corps la violence urbaine, la sécheresse, la déforestation, le pillage des ressources naturelles… Des problématiques mondiales, auxquelles il cherche des solutions inédites, multipliant les expérimentations « citoyennes ».

  • Curta Saraus, 2010

    Court-Sarau présente un panorama des Saraus, ces rencontres populaires de poésie et de musique organisées dans les bars des banlieues de São Paulo. Ce court-métrage montre comment les artistes envisagent la culture et la transformation sociale à travers de telles rencontres. Le regard d’une nouvelle génération de réalisateurs de la banlieue pauliste sur la production culturelle locale.

  • D’égal à égales, 2010

    Ce film s’intéresse à des pionnières. Elles sont migrantes ou filles d’immigrants, et syndicalistes. Elles ont choisi de s’engager face à la dureté des conditions de travail et à la précarité des salariés dans les secteurs du nettoyage, du commerce, des services aux particuliers, d’industries à l’agonie, où l’on retrouve nombre de femmes issues de l’immigration.

  • Egypte : regards sur une révolution, 2011

    Le Caire, avril 2011 : deux mois après la chute du régime de Moubarak, blogueurs, militants, artistes, leaders d'opinion publique ou simples citoyens reviennent sur leur révolution égyptienne. Comment ont-ils vécu le mouvement du 25 janvier et les 18 jours de manifestations qui ont mis fin à quelques trente années de règne d'un président a

  • Images du DAL, 2009

    Fondée en octobre 1990, l'association Droit au Logement a modifié la manière dont les "sans" (sans-droits, sans-papiers, sans emplois, sans-toit) interviennent sur la scène publique. Ce coffret DVD relate l'histoire du DAL à travers les yeux et les paroles de ceux et celles qui en ont fait les images.

  • René Vautier, cinéaste franc-tireur, 2002

    Ce documentaire part à la rencontre du cinéaste René Vautier. À 72 ans, longtemps censuré, il reste, encore aujourd'hui, peu connu du grand public. Pourtant, son parcours atypique a fait de lui un symbole du cinéma engagé. Le film l'accompagne dans son travail d'aujourd'hui, de la Bretagne à la Région Parisienne, et revient sur son œuvre et son expérience passée, essayant de montrer comment s'articulent engagement politique et travail cinématographique.

  • Damas do Samba, 2013

    Un regard singulier sur le rôle des femmes dans la samba. Damas do Samba révèle à quel point la participation des femmes est centrale dans la construction de ce rythme brésilien incontournable, réel instrument de résistance socio-culturelle.

  • Setenta, 2014

    Quarente ans après la libération de 70 prisonniers politiques arrêtés suite à la séquestration de l’ambassadeur suisse au Brésil en 1970, Setenta donne la parole à 18 d’entre eux. Qui sont-ils ? Que sont-ils devenus après avoir été détenus, torturés et exilés ?

  • Tahrir, 2011

    Le Caire, février 2011. Sur la place Tahrir on résiste, on apprend à discuter et à lancer des pierres, à inventer des slogans et à soigner les blessés, à défier l’armée et à préserver le territoire conquis — un espace de liberté où l’on s’enivre de mots…

Pour aller plus loin, nous vous conseillons les recherches suivantes :
révolution, résistance, engagement, information